20/08/2019

EPM DE QUIEVRECHAIN

EPM DE QUIEVRECHAIN AGENTS ET MISSIONS EN DANGER

Cher(e)s collègues, FO PJJ tient à dénoncer la publication du tract pénito-pénitentiaire intitulé«déjeuner en paix» et rédigé par une intersyndicale qui certes obéit à des règles et à des logiques que nous respectons mais auxquelles les professionnels de la PJJ ne sont pas assujettis. Il convient de rappeler que lorsque les agents de la PJJ mettent en place des activités, ils intègrent la notion de risque. Le pari éducatif est une notion qui peut échapper aux agents de la pénitentiaire attachés à la question sécuritaire mais le fondement de la présence du personnel éducatif réside dans ce défi. Pour Force Ouvrière PJJ, l’équilibre entre le sécuritaire et l’éducatif est une finalité qui devrait être partagée de tous. Nous constatons quecertains personnelsde l’Administration Pénitentiairerognentsur les prérogatives de la PJJ, pourtant explicitement définies par les textes. Contester les missions élémentaires de la PJJ, c’est remettre en question l’existence même des EPM.DEFENDRE LES AGENTS DE LA PJJ ET LES MISSIONS EDUCATIVESFO PJJ met un point d’honneur à faire entendre la pleine reconnaissance du travail éducatif mené par les éducateurs des SE-EPM, souvent dans un espace professionnel «compliqué» et«complexe» voire même «hostile».Depuis le mois de septembre 2018, pas moins de deux éducateurs de la PJJ se sont retrouvés en accident de travail suite à des situations professionnelles conflictuelles, ne permettant plus leur retour sur l’établissement. Le tract intersyndical cible cette fois un RUEqui est intervenu pour mettre fin à une rixe entre deux mineurs. Il a fait l’objet d’un tract qui lui reproche d’exister en tant que professionnel de la PJJ et d’adhérer à un paradigme qui ne leur convient pas. En jetant le discrédit sur cet agent, c’est l’esprit de la PJJ qui est critiqué. L’ensemble de l’équipe éducative des professionnels de la PJJ est régulièrement mis à l’index, direction comprise. Force Ouvrière invite l’ensemble du personnel de la PJJ du service éducatif de l’EPM à conserver le sens de leurs missions éducatives, à revendiquer leurs espaces de travail tant ausens figuré qu’au sens propre, en définitive à résister.